doctor who eleven matt smith

L’actualité est riche en ce moment dans l’univers des séries britanniques. Après le nouveau méchant et le teaser de la saison 3 de Sherlock, ce week-end va se finir de façon cruciale pour tous les Whovians. Si vous ne connaissez pas encore Doctor Who, vous pouvez aller voir , , ou encore . Si vous êtes un Whovian, vous savez de quoi je parle, et, normalement, vous êtes dans tous vos états…

Depuis quelques mois déjà, on le sait, le 50ème anniversaire de Doctor Who (premier épisode diffusé le 23 novembre 1963) sera l’occasion de faire correctement nos adieux à Eleven (joué par Matt Smith), la onzième incarnation du Docteur. Une aventure qui s’annonce plus qu’extraordinaire, dans lequel nous aurons l’immense plaisir de revoir « Ten », dixième incarnation du Docteur, interprété par David Tennant. De quoi nous préparer en douceur (ou pas) à laisser partir définitivement Eleven lors de l’épisode de Noël qui sera diffusé en décembre… Rapidement, pour ceux qui ne connaissent pas: le Docteur a eu plusieurs incarnations pendant ces cinquante ans. À chaque fois qu’il est mortellement blessé, il se « régénère », d’où le nombre d’acteurs l’ayant incarné (8 dans la première série débutant en 1963; 3 pour la deuxième qui a repris en 2005). La première incarnation du Docteur « moderne », c’était Christopher Eccleston. « Fantastic » Nine, il ne sera resté qu’une saison, mais quelle saison! Ensuite David « Ten » Tennant, et enfin Matt Smith.

Les onze incarnations du Docteur..
Les onze incarnations du Docteur..

J’ai commencé à suivre la série sur le tard, mais je savais que c’était mon style. Résultat, j’ai rattrapé mon retard rapidement, et j’ai pu vivre l’ère d’Eleven en direct. Je crains assez la prochaine régénération. Car, même si la série continue, et que le Docteur ne meurt pas, on laisse partir quelqu’un à qui on s’est attaché profondément. Le passage de Ten à Eleven, je l’ai vécu en décalé. Je savais que ça arrivait, je connaissais déjà la tête du Onzième Docteur. N’empêche que j’ai pleuré. Beaucoup. Et que je ne peux revoir ce moment sans avoir mon petit coeur qui se serre. Très fort. Je vous préviens: une fois qu’on plonge dans Doctor Who et qu’on accroche à la série, il y a beaucoup de larmes, de rires, de larmes, de rires… Un ascenseur émotionnel un peu éprouvant, mais qui fait tellement de bien! Là, je suis dans un état proche de l’Ohio. Matt Smith a incarné MON docteur: je l’ai vu arriver, je l’ai vu évoluer, je l’ai vu imposer sa marque au personnage. Un Docteur fou, drôle, clownesque et terrifiant par moment. J’étais très sceptique à son arrivée, parce qu’après 3 saisons passées avec David Tennant et le délirant Ten, je voyais mal comment il allait reprendre le rôle sans caricaturer… Et pourtant. La transition s’est faite en douceur, et Eleven est un docteur à part tout en étant LE Docteur. Ca va les non-Whovians? Vous suivez? Je suis désolée, ça peut paraître un peu compliqué comme ça… Bref. L’inquiétude et le scepticisme sont de retour. Qui va pouvoir remplacer Eleven? Après tant de talentueuses incarnations du Docteur, QUI sera capable de nous faire passer à un autre Seigneur du Temps (oui, parce que le Docteur, en fait, c’est un Seigneur du temps)? Le mystère reste entier. Jusqu’à ce soir…

Un "Christmas special" (2012) que j'aime beaucoup, The Snowmen...
Un « Christmas special » (2012) que j’aime beaucoup, The Snowmen…

A 19h (heure anglaise), la BBC One diffusera l’émission « Doctor Who live: The Next Doctor », en présence de Steven Moffat (MOFFAT!) et des acteurs de la série (dont Matt Smith, snif!). Et surtout, ce soir, on nous révèlera le nom de l’acteur incarnant Twelve. Le stress. Car Twelve aura certes enfin un visage, mais « son » Docteur, on ne le verra pas tout de suite… Alors normalement, voici les différentes phases par lesquelles je vais passer:

« Lui/Elle (et pourquoi pas???)? Vraiment? Ah nonnonnononononononononononononono! Pfffff! Matt, t’en va pas!!! »

« Oui. Bon. Pourquoi pas » (snif).

« Allez, on verra bien ce que ça donne » (sous-entendu: non,non,non, tu ne seras jamais à la hauteur ce ne sera plus jamais pareil, ô rage, ô désespoir)

Et, si tout se passe bien, après le premier épisode entier avec Twelve:

« MOOOOOOOOOOOON DOOOOOOOOOOOCTEUUUUUUUUUUUUUR! »

Si tout se passe bien, hein. C’est dur en tout cas, croyez-moi…. Mais je rajouterai juste une chose. Je souhaite la plus belle des carrières à Matt Smith, dont l’incarnation d’Eleven m’a transportée de joie plus d’une fois. Dans quelques-unes de ses interviews, on ressent sa crainte qu’on l’oublie… Mais c’est juste impossible! Ses noeuds papillons, ses Stetsons, sa folie douce, en ont fait un Docteur parfait, largement à la hauteur des précédents. Mon Docteur va me manquer, terriblement. Mais j’accueillerai l’autre le mieux possible, et, promis, je comparerai pas trop. Matt « Eleven » Smith, MERCI. Bon. Mon petit coeur de fan girl est en miettes…

 

Geronimoooooooooooooooooooooo