Franck Siriani, procureur, arrive à Villefranche. Village niché au cœur de la forêt et coupé du reste du monde, Villefranche est ce qu’on appelle une « zone blanche », c’est-à-dire que les ondes ne passent quasiment pas. Entre les nombreux meurtres (la ville a un taux d’homicide environ six fois plus élevé que la moyenne nationale), les magouilles du maire, la disparition de la fille de ce dernier, le passé trouble de Laurène Weiss, major de l’équipe de gendarme, et la mystérieuse créature qui semble vivre dans la forêt, les mystères n’en finissent pas de s’épaissir…

Alors j’avoue être complètement passée à côté de Zone Blanche lors de sa diffusion sur France 2 en 2017. Mais je m’y suis finalement intéressée en voyant passer ici et là sur le net des articles sur Black Spot, série française plébiscitée à l’étranger, mélange entre Twin Peaks, X-files et Fargo (rien que ça!). Comment vouliez-vous ne pas être intrigué après ça ? Car oui, hein, Black Spot, c’est Zone Blanche en version originale. Du coup, et vu que ces dernières années on a quand même eu de jolies surprises côtés séries cocorico (et je ne parle pas de Marseille, hein, personne ne parle pas de Marseille), je me suis dit que j’allais laisser sa chance à cette série qui semblait avoir, au premier abord, tout pour me séduire.

Et bien m’en a pris ! Zone Blanche sur Netflix, c’est tout d’abord une ambiance, mystérieuse, évidemment, et pesante par moment. Mais c’est également de légères touches d’humour, des personnages comiques malgré eux (ou pas), et un casting parfait. Que ce soit Suliane Brahim qui interprète Lauren Weiss, hantée par un sombre passée, Laurent Capelluto en Siriani, dont la maladresse n’empêche pas de toujours poser les questions qui fâche, ou encore le sympathique Nounours, interprété par Hubert Delattre que l’on a notamment vu dans Templeton.

zone blanche sur netflix

Et puis, bien sûr, ce qui intrigue vraiment, c’est ce personnage étrange, vivant au cœur de la forêt, ne faisant qu’un avec elle, et étant prêt à tout pour la protéger et assouvir sa vengeance. Cette créature, qu’on entraperçoit dès le premier épisode, est ce qui m’a fait coller à la série. À côté des meurtres quotidiens et des embrouilles politiques, on veut savoir ce qui se passe là-bas, et ce qui est réellement arrivé à Lauren Weiss. On pourra trouver quelques longueurs lors de certains épisodes mais, sincèrement, dans l’ensemble les deux saisons sont vraiment de très bonne qualité. Mon seul regret ? Qu’il n’y ait pas de saison 3… Alors on croise les doigts pour que l’engouement hors de France pèsent dans la balance, et qu’on ait enfin le fin mot de l’histoire sur ce qui se passe dans cette mystérieuse Zone Blanche…

Zone Blanche sur Netflix