fausse résolution

Le début d’année, c’est, comme à chaque fois, le moment de prendre des résolutions qu’on tiendra, ou pas. Moi, je n’en prends pas vraiment. J’aime bien me dire “Tiens, je ferai bien ça ou ça”, “J’irai bien là”, mais pas plus. Il y avait jusqu’à très récemment pour moi une espèce de pression sur ces grandes résolutions qui vous réduisait à l’état de petit caca si vous ne les teniez pas. Mais on ne peut pas nier qu’un mois de janvier, c’est quand même un bon moment pour se dire qu’on ferait bien certains “trucs”. Alors voici ma liste de “fausses” résolutions, que personne n’est obligé de tenir, même pas moi !

Fausse résolution n°1 : arrêtez de vous plaindre… enfin pas totalement…

fausse résolution

Mon entourage m’a aidé à réaliser un fait indéniable (quand j’y réfléchis bien) : je me plains beaucoup. C’est jamais assez “ci”, ni assez “ça” et même quand c’est bien, ben… Ça aurait pu être mieux ! Je ne sais pas trop d’où me vient ce comportement d’enfant gâtée, mais par moments je me rends compte que c’est vraiment, vraiment, vraiment ridicule de ma part… Alors je vais essayer de me plaindre un peu moins… Mais je ne vais pas arrêter totalement ! Car peut-être qu’à certains moments, je ferais mieux de m’arrêter de râler et de regarder autour de moi pour réaliser la chance que j’ai, autant à d’autres… Autant à d’autres moments, ça va pas. Et j’ai besoin de me plaindre, besoin qu’on me plaigne, qu’on me comprenne, qu’on me dise que ça va aller… Et je suis persuadée que vous aussi, des fois…

Fausse résolution n°2 : arrêtez de procrastiner… enfin pas totalement, non plus…

fausse résolution

Je suis la REINE de la procrastination ! J’ai 14 milliards d’idées, de projets géniaux (oui, carrément) que je pourrais mettre en marche et voir aboutir mais… J’ai le temps, hein ? Ou plutôt : je le prends allègrement pour ne rien faire. Ce qui peut être très rageant par moments… Alors non, je ne vais pas me mettre à tout faire du jour au lendemain. Mais j’essaye de ne pas tout remettre, parce que j’ai réalisé que ça me faisait perdre du temps, de la satisfaction, et que c’était bien dommage de gâcher des occasions d’être contente de moi. Du coup, et bien parfois je me force un chouille à faire les choses, étape par étape. Je déconstruis mes superbes idées de ouf, et, pas à pas, je les réalise. Procéder de cette manière me permet également de réaliser que rien n’est insurmontable et qu’il y a toujours un moyen d’arriver où on veut. Oui, je sais : c’est trop bien. MAIS (car là, il y a un “mais” que j’aime bien), par moment, on n’a BESOIN de remettre les choses à demain. Alors faites-le, et surtout : ne culpabilisez pas ! On n’est jamais aussi dur qu’envers soi-même, donc apprenez à être un peu plus indulgents avec vous, ok ?

Fausse résolution n°3 : s’aimer

fausse résolution

Une “fausse résolution”, parce que c’est une décision qu’il faudrait que je prenne quasiment chaque jour pour m’y tenir un  tant soit peu… Mais certainement la plus importante, celle qui vous aidera à mener à bien tous les autres petits changements que vous déciderez d’entreprendre : s’aimer. Aimez-vous. C’est un peu fou de vous dire ça quand moi-même j’ai beaucoup (BEAUCOUP) de travail à faire sur le sujet… Mais je le fais quand même, parce que c’est important. Vous êtes la combinaison de milliards de petites particules de poussières d’étoiles… Je sais pas ce qu’il vous faut de plus pour vous kiffer, franchement. Vous faites des choses, vous ouvrez les yeux tous les jours, peut-être que vous avez des passions, des envies, des rêves, des dons, des amis qui ne pourraient pas se passer de vous, des parents qui vous adorent, quelqu’un que vous avez aidé, quelqu’un que vous aiderez, à qui vous avez indiqué une direction dans la rue un jour, ou à qui vous avez tenu une porte, pour qui vous avez ramassé un gant, quelqu’un à qui vous avez peut-être souri… Et toutes ces petites choses, ou même juste l’une d’entre elles, font de vous quelqu’un d’unique et de spécial. Alors aimez-vous. #Keur

Fausse résolution n° 4 : manger “mieux”

fausse résolution

Quand je parle de manger “mieux”, ce que j’ai en tête, c’est le plaisir. Le plaisir de manger, goûter, découvrir, cuisiner, partager… Se faire un joli plateau repas, s’acheter un produit de “qualitaaaayyy” pour le cuisiner de la façon dont vous aimez, quel qu’il soit. Faites-vous plaisir, mangez des fruits, des pâtes, du poisson, du quinoa, du chocolat, du beurre d’amandes, de la patate douce, des frites, de la pizza (PIIIIIZZAAAAAA) ! Mangez de tout, mangez comme vous aimez, mais surtout : faites-vous du bien !

Fausse résolution n°5 : assumez votre côté casanier

fausse résolution

J’adore rester chez moi. J’ADORE ça. Regardez la télé, lire des bouquins ou glander royalement sur le canapé sous des tonnes de plaids : c’est ma passion. Alors je respecte totalement ceux qui aiment sortir, se promener, faire des choses “à l’extérieur”, marchez en forêt, et j’en passe. Ça me plaît plutôt pas mal aussi par moments ; moi aussi j’adore me balader toute seule, surtout quand je pars à l’étranger, et jouer à la touriste. Mais j’aime aussi (beaucoup) rester chez moi. Et plus personne ne me fera culpabiliser à ce sujet !

Fausse résolution n°6 : ne vous forcez pas à voir un film/finir un livre si ça ne vous dit pas

fausse résolution

Bon, d’accord, la “critique l’a peut-être acclamé”, mais là, ça va plus être possible… Donc faites un break ou mettez le film en pause ; ou refermez carrément l’ouvrage / donnez le film à quelqu’un… Vous avez le droit de ne pas aimer ce que tout le monde aime, comme vous avez le droit d’aimer. Comme vous avez le droit d’aimer totalement autre chose. Comme vous avez le droit d’attendre 4 ans avant de voir ce film/lire ce livre hyper génial. VOUS AVEZ LE DROIT.

Fausse résolution n°7 : Pensez plus à vous

fausse résolution

Pas forcément au bord d’une falaise, hein, mais vous voyez l’idée… Bien que cela soit la trame d’à peu près toutes mes fausses résolutions, je le remets là, en clair, pour que personne ne fasse semblant de ne pas avoir compris.

Fausse résolution n°8 : dites merci quand on vous fait un compliment et pas cette tête “là”

fausse résolution

Quand on me fait un compliment, je fais une tête bizarre. Du genre je tords la bouche, je plis les yeux, parfois c’est accompagné d’un “heuuu” gênant. En gros, je ressemble à rien. Mais faut que je travaille sur ça. Quoi que je pense au moment du dit compliment, je dirai “merci”. Peut-être qu’à force, ma tête bizarre disparaîtra et que j’arriverai à la deuxième étape de l’acceptation du compliment : y croire. (n’hésitez pas non plus à augmenter vous aussi votre ratio de compliments donnés, après tout, c’est parfois plus facile d’en faire, et peut-être que ça permettra de se familiariser avec le concept et de l’accepter pour nous-même par la suite…)

Fausse résolution n° 9 : PRO-FI-TER.

fausse résolution

La plus “vraie” de mes fausses résolutions. Ou alors la “fausse” fausse résolution, au choix. Profitez. De tout. De vous, de votre série préférée, de votre actrice préférée, de votre réalisateur, de votre mamie, de la glace que vous adorez, de la douceur de votre nouvelle écharpe, du confort de votre lit douillet, de vos discussions entre amis sur Facebook, de votre petit filleul trop mignon, de vos adorables enfants, de vos amies si uniques, de vos sœurs irremplaçables, de vos parents, de la dernière cuillère de Nutella, de votre petit-déjeuner préféré, de tout. Profiter. Et excellente année à tous.

Rendez-vous sur Hellocoton !