Moi, moche et léchant AfficheAujourd’hui c’est la deuxième séance de rattrapage de notre période de Noël, période à laquelle ces dites séances sont généralement consacrées à des films sympathiquement sympas, à regarder bien au chaud sous un plaid, un mug bien chaud à la main et un petit sourire dessiné sur les lèvres, tellement on sait d’avance qu’on va passer un bon moment parce que c’est bientôt « noyel »! A cette occasion, je vais vous parler d’un horrible personnage ! Oui, messieurs-dames ! D’un monsieur, plutôt moche et plutôt méchant ! Mais (car il y a toujours un « mais » !) en fait, ce personnage, moi je l’aime bien. Pas parce que je suis moi-même méchante (le premier qui dit « moche aussi », je l’étripe !), mais parce qu’il est réellement adorable… Petit rappel :

Dans un charmant quartier résidentiel délimité par des clôtures de bois blanc et orné de rosiers fleurissants se dresse une bâtisse noire entourée d’une pelouse en friche. Cette façade sinistre cache un secret : Gru, un méchant vilain, entouré d’une myriade de sous-fifres et armé jusqu’aux dents, qui, à l’insu du voisinage, complote le plus gros casse de tous les temps : voler la lune (Oui, la lune !)…
Gru affectionne toutes sortes de sales joujoux. Il possède une multitude de véhicules de combat aérien et terrestre et un arsenal de rayons immobilisants et rétrécissants avec lesquels il anéantit tous ceux qui osent lui barrer la route… Jusqu’au jour où il tombe nez à nez avec trois petites orphelines qui voient en lui quelqu’un de tout à fait différent : un papa. Le plus grand vilain de tous les temps se retrouve alors confronté à sa plus dure épreuve : trois fillettes prénommées Margo, Edith et Agnès.Moi, moche et méchant Gru Agnès

Voilà. Lors de sa sortie en 2010, ce film ne m’avait pas du tout (mais alors pas du tout !) attiré. Je suis resté bien longtemps sans avoir la moindre envie de le regarder. Puis, finalement, un soir, j’ai entendu « Ca te dit de regarder “Moi, moche et méchant ?” », et j’ai répondu « Mmmmmmouais ». Me voilà donc devant. Et pour tout vous dire : j’ai été conquise en deux minutes. Gru, notre cher moche et méchant, est vraiment moche et vraiment méchant. Sournois, il est prêt à tout pour voler la vedette à son rival, Vector. Sa rencontre avec Agnès, Margo et Edith, la façon dont elles changent sa vie à son insu, est touchante, drôle. Elles réussiront bien sûr à l’adoucir. Gru n’est pas sans nous rappeler (certainement le côté dégarni et le nez pointu) le Anton Ego de Ratatouille qui, rappelons-nous, s’adoucit également à la fin de l’aventure… L’histoire est enrichie par des personnages haut en couleurs, les désormais célèbres minions. Ce qui est agréable avec ce film, c’est qu’il est tout aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Chacun y trouvera son compte et passera vraiment un très bon moment.

Et le casting voix ajoute encore à sa qualité : en V.O. on retrouve Steve Carell (Gru), Jason Segel (Vector), Russel Brand (le professeur Nefario) Julie Andrews (la mère de gru) ; tandis qu’en français dans le rôle de Gru, nous avons Gad Elmaleh qui, finalement, ne s’en tire pas si mal (il faut dire qu’avec Steve Carell, le niveau est élevé !).

Moi, moche et méchant Minions
Mignons Minions!

Pour les conquis, sachez que Moi, Moche et Méchant 2 est prévu pour le 26 juin 2013, et que Steve Coogan (Tonnerre sous les tropiques) et Al Pacino seront de la partie. On est impatients !

Alors, c’est pas de la séance de rattrapage à se faire absolument à Noël, ça ? Et ben si ! Bonne séance !

 

 

Moi, Moche et Méchant, réalisé par Chris Renaud et Pierre Coffin, avec Steve Carell/Gad Elmaleh, Jason Segel/Éric Métayer, Julie Andrews

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=OPf1YYSKxBs]

Disponible en DVD/Blu-Ray