J’ai essayé d’« intégrer » Halloween à mon planning de célébrations, les premières années. Bonbons pour les enfants à la porte, décorations, films d’horreur… Très vite, j’ai décroché. Déjà, la perspective de devoir donner des bonbons à des enfants que je ne connaissais pas et qui, pour la plupart, m’avaient l’air de parfaites têtes à claques, me dérangeait. Beaucoup. Faut dire aussi que j’aime pas trop les enfants en général (oui, je sais, chuis méchante) et le concept de « donner des bonbons »… ? Donc depuis, j’achète quelques sucreries et autres friandises, et je me les garde. Je me fais des gâteaux (comme ceux-là) et, éventuellement, je me déguise. Mais je finis généralement en « sorcière avachie sur canapé », donc bon… Mais ce que j’ai vraiment gardé, ce qui me fait le plus plaisir, le moment que j’attends avec le plus d’impatience, c’est ma séance de visionnage de films d’horreur…. Ne vous méprenez pas : il m’arrive d’en regarder le reste de l’année, hein. Mais regarder des films d’horreur à Halloween, la veille de la Toussaint, avec généralement un temps bien automnal comme il faut…. Miam ! Je me régale ! Alors je m’en vais de ce pas vous faire part de mes films d’horreur préférés, des classiques bien sûr, car comment les oublier, et des moins classiques (parce que j’aime frissonner et ricaner !).

Les incontournables d’Halloween

Comment passer sa soirée d’Halloween sans cette douce petite musique. Halloween, la nuit des masques, classique de l’horreur devant l’éternel. Qui n’a pas été effrayé par cette première scène, ce petit garçon, son couteau à la main, plongeant plusieurs fois dans le corps de sa pauvre sœur. . Ah, Michael Myers, l’invincible, Michael Myers l’insemable, Michael Myers vous rattrapera toujours…. Et Jamie Lee Curtis, Scream Queen ultime, inégalée jusqu’à ce jour ? J’adore La nuit des masques, parce que ce film me fait toujours peur, et qu’en même temps, je ne peux m’empêcher de sourire béatement à chaque fois que mes scènes préférées arrivent…

Freddyles griffes de la nuit film d'horreur

On parle ici du premier, Les griffes de la nuit, que j’ai dû voir à 8/9 ans… Grand maximum… C’est ça quand on a une grande sœur ado et des parents qui te conseillent de ne pas regarder, mais devant ton insistance te laissent faire, avec un « je te préviens, je veux pas t’entendre taper dans le murs ! » (oui, parce que moi, petite, quand je cauchemardais, je tapais dans le mur, et roulais sous mon lit, en dormant, bien entendu). Mais je ne leur en veux pas ! C’était génial ! Pour moi qui ai très longtemps eu peur du noir, le concept de Freddy, monstre auquel on ne pouvait échapper, était le summum de l’horreur. Généralement, après un moment de terreur, je me dépêchais de vite m’endormir, pour ne pas avoir peur des monstres sous mon lit. Mais là, avec Freddy, le monstre était dans nos têtes, et tout ça tournait très vite au cauchemar. Bizarrement, cet effrayant personnage m’a rendu l’acteur, Robert Englund, plus que sympathique ! Mais ça, c’est peut-être à cause de son rôle dans « V »… Pardon, je m’égare…

Ça

Ça Pennywise horreur
Immanquable. Traumatisée. Pas dormi pendant plusieurs nuits. Sujette à la coulrophobie pendant longtemps. Encore très mal à l’aise quand j’en croise un. Encore maintenant, si vous me parlez de lui, j’ai peur. D’ailleurs là, j’ai les chocottes. Vite, la suite.

L’Exorciste

L'Exorciste film d'horreur

Ah, un de mes meilleurs souvenirs d’enfance. Non, non, ne blâmez pas mes parents ! Comme La Nuit des masques, la « petite musique bien flippante » (faite à peu près sur les mêmes modèles, des notes saccadées, aïgues, stressantes !), suffit à me mettre dans un état d’angoisse assez sympathique ! J’avoue que c’est un des films que je regarde le moins, car il y a beaucoup plus de malaise que de fun. Mais indéniablement une des valeurs sûres du Panthéon de l’horreur !

Les rigolos

Oui, il y a des films d’horreur rigolos ! On ne dira pas qu’ils sont ratés, ils sont justes un peu différents de leurs aînés… Mais je ne vous mentirai pas : c’est loin d’être de grands films. Beaucoup de moments « non mais vraiment ? » (en V.O.: WTF!), et quelques petits sursauts de terreur (n’oubliez pas que je suis pétocharde !).

Vendredi 13

Le premier reste le plus valable, les suites sont justes ridiculement drôles. Mais Jason est un méchant bien connu; déguisement côté à Halloween, il a moins de classe que Michael Myers, et les deux ne jouent vraiment pas dans la même catégorie.

Leprechaun

Oui , je sais. Mais moi le voir courir partout sur ses petites gambettes, avec ses doigts crochus et ses dents toutes pointues, ben il me fait flipper le Leprechaun ! Cependant, Warwick Davis aurait peut-être pu se passer de ça dans sa filmographie (et de ses suites…). Et Jennifer Aniston aussi !

leprechaun film d'horreur

Les petits nouveaux de l’horreur

Alors je ne vous parlerai certainement pas de Saw et compagnie. Je n’aime pas du tout. Je n’ai pas peur, je suis dégoûtée, stressée, et je n’en vois absolument pas l’intérêt. On va rapidement passer sur mes deux nouveaux chouchous dans la catégorie films d’horreur : La dame en noir et La cabane dans les bois, vu que je vous en ai déjà parlé. Mais on peut leur ajouter La Colline a des yeux, nouvelle version, qui m’avait vraiment très agréablement surprise ! On retrouve l’ambiance et le propos de la première version, adaptée avec brio de nos jours par Alexandre Aja.

Voilà ! Si avec tout ça, vous ne trouvez pas votre bonheur ! Pardon, votre horreur ! Et encore j’ai fait une petite sélection, il en manque tellement (ne serait-ce que dans la catégorie cinéma asiatique) ! Mais allez, déjà, c’est un bon début pour commencez… Frissonnez d’horreur, rigolez, et soupirer de soulagement à la fin !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !