Into the Woods faisait partie de mes attentes 2015. Une comédie musicale, forcément, je ne voulais pas rater ça.

L’Histoire: Les intrigues de plusieurs contes de fées bien connues se croisent afin d’explorer les désirs, les rêves et les quêtes de tous les personnages. Cendrillon, le Petit Chaperon rouge, Jack et le haricot magique et Raiponce, tous sont réunis dans un récit où interviennent également un boulanger et sa femme qui espèrent fonder une famille, mais à qui une sorcière a jeté un mauvais sort… Into the woods

On va pas tourner longtemps autour du pot : j’ai été déçue.
Les chansons n’ont rien d’inoubliable, aucune ne reste en tête après le film. Les acteurs, malgré le capital sympathie des uns (James Corden, Emily Blunt) et la carrière des autres (Meryl Streep), n’arrivent pas à faire oublier qu’Into The Woods, c’est surtout plein de petites histoires mises bout à bout, avec des personnages qui se croisent et se recroisent, sans susciter l’intérêt attendu. Et le fait qu’elles soient inspirées des contes de notre enfance n’y change rien : il manque du liant au scénario et surtout, élément primordial pour une comédie musicale : de l’émotion. Into the woods Meryl Streep
Ce n’est pas que c’est mauvais, je suis convaincue que beaucoup y trouveront leur compte ; c’est juste que, personnellement, moi, j’ai été HYPER déçue. Et je voulais l’aimer ce film, je l’aimais déjà avant de le voir, j’étais à 100% dans la team « OHLALA » d’avance. J’aurais pas dû. Même Meryl Streep, que je respecte énormément, a mis quasiment tout le film a finalement m’emporter lors d’un numéro musical. C’est dire. Le film avait du potentiel. Mais ce dernier a été gâché. Et je ne parlerai même pas de Johnny Deep. Non. Même si du coup, là, vous vous doutez bien que… Enfin, bref : il fait son Johnny (ce qui est vraiment du gâchis, avec un personnage comme le loup, qui aurait vraiment pu donner quelque chose d’intéressant).
Le seul point vraiment positif du film : un numéro de chant très drôle entre Chris Pine et Billy Magnussen. J’ai sincèrement rigolé pendant ces quelques minutes, et ça m’a encore plus fait regretter le reste du film, qui en comparaison paraît bien, bien, bien plat…
Je n’ai pas pour habitude de parler des films que je n’aime pas, parce qu’après tout, des gens ont travaillé dessus et le travail, ça se respecte. Mais quand je suis déçue, je suis déçue. Et là… Ben oui, je suis déçue.

Into the woods Emily Blunt

En salles le 28 janvier

Rendez-vous sur Hellocoton !