Les aventures des salles obscures…

Je connaissais l’expression: “l’Homme est un loup pour l’Homme”, et en mars dernier, j’ai testé pour vous “l’Homme est un aimant pour l’Homme”.
J’ai été au cinéma pour voir Avant l’aube, et le film n’a visiblement pas rencontré un succès démentiel, puisqu’au bout d’une semaine, on le sort déjà de l’affiche dans mon cinéma. D’ailleurs, à mon arrivée, j’ai hésité. Deux films m’intéressaient, celui-là et Ma part de gâteau, qui était annoncé en avant-première et en dernière séance (surprenant). J’ai supposé qu’il ne sortait que dans une ou deux semaines et reviendrait à l’affiche plus tard. Néanmoins avant de faire mon choix, je choisis de me le faire confirmer par le personnel du complexe. Ca tombe bien, à ma gauche, un immense black, une espèce de montagne humaine genre King Kong, ne fait rien. Je vais donc le voir et lui demande si ma déduction est la bonne. Ca le laisse pantois, il m’indique une collègue.

J’ai raison, l’information confirmée j’achète mon billet pour « avant l’aube ». V’la ti pas que Kiko (oui King Kong, ça fait péjoratif, Kiko c’est plus sympa) vient me trouver : – “Alors?”
Je suis surprise mais je réponds parce que je suis bien éduquée : – “c’est bien ça, il reviendra à l’affiche, mais plus tard” et là : “Ouah, tu m’as appris quelque chose, pardon je te tutoie”.
Ben oui, Kiko, vas-y, ce n’est pas comme si on ne se connaissait pas! On fait quoi? J’te prends une place et tu fais péter le pop corn? Bon en même temps, vu les battoires qu’il a à la place des mains, Kiko est mon ami, on ne le contrarie pas, on salue et on se casse au sous-sol, où se trouvent les salles.

Si vous cherchez Kiko…^^

Je suis seule devant la salle, et j’attends que la séance précédente s’achève et que les quelques spectateurs vident les lieux. Je rentre enfin, et là le délice, personne! Ça m’est rarement arrivée, mais c’est un vrai régal. Le fantasme absolu, j’imagine toujours ce que je ferai: enlever mes chaussures (heu… non, c’est sale par terre), regarder le film debout (en même temps, y’a des fauteuils sympa), commenter tout fort (enfin je suis toute seule), fumer ma clope (en même temps c’est interdit, il doit donc y avoir des détecteurs, et j’ai arrêté de fumer)…bon ok, je ne ferai rien de spécial mais ça serait cool quand même!!
La lumière se tamise, les bandes annonces se lancent, et là,  mon rêve se brise…un couple entre.

Grrrr!! La salle fait quoi, 130/150 places, mais c’est juste derrière moi qu’ils s’asseyent! Pourquoi? Pourquoi pas ailleurs ? Ou un peu en décalé? Nan, un aimant ! C’est d’ailleurs le même principe qui s’applique quand tu t’arrêtes pour une envie préssente sur un bas côté quelconque pour t’abriter derrière un pov’ buisson. T’as toujours un car de gosses qui déboule: “arrêt pipi les enfants, allez derrière le buisson là où est la dame!!” A croire que vous êtes derrière le seul buisson de la Terre! Ca ne vous est jamais arrivé? Ah bon…Enfin ça doit être un vieux réflexe de survie qu’on a gardé des temps préhistoriques où on se regroupait pour ne pas avoir froid, ou pour chasser, ou affronter en groupe le danger. Bon en même temps, on est dans une salle de ciné, on ne risque pas de baignes ou des sables mouvants…Bref, me voila le rocher des deux berniques!!

Voilà, tout comme ça…

Et la jeune femme de commencer, comme de bien entendu: “ah, j’ai pas été fait pipi chéri, tu m’attends??”. Perso, moi je m’en moque, et tant qu’on y est, si elle peu m’épargner ses détails/envies gastriques, ça me va aussi. Mais le “tu m’attends” je trouve ça très drôle. J’imagine le gars qui a fait exprès d’emmener sa gonzesse au ciné, juste pour profiter de son arrêt pipi pour se tirer en espérant qu’elle ne retrouvera pas son chemin…un petit poucet moderne en somme ;-).
Et puis quoi? Elle croit qu’il a une télécommande et va attendre son retour pour déclencher le film! Oh madame!! Je suis là moi aussi! Et pis, ça démarre quand ça démarre, alors grouille (vu que tu bousculeras bien ma rangée de fauteuils en revenant). Et tais-toi!!

Bon, elle revient, bouscule la rangée de fauteuils (qu’est ce que j’avais dis?). Moi, c’est MA soirée. Je me suis fait un petit resto de bagel sympa où j’ai acheté des m&m’s bretzel, noix de coco et beurre de cacahuètes!! Après tout…Laissons-nous tenter…Noix de coco! Et là, c’est comme si j’avais remis une pièce dans le juke box, la voila qui recommence:
-“Mais chéri, on n’a pas pris les chocolateries (je ne connaissais pas l’expression) qui sont dans la voiture.”
-“Il n’y en a plus!” – “Bien sûr que si! Il reste des Mars et des Bounty” Et là, elle doit voir mon paquet blanc de m&m’s – “oh, je les connais pas ceux-la!!”
Je me retourne, et son homme de me dire: “Pardon, elle veut du chocolat”… c’est pas vrai? Est-ce qu’il pense une seconde que j’ai raté un mot de la conversation qu’ils braillent dans mes oreilles (je rappelle pour ceux qu’ont déjà oublié, qu’ils sont juste derrière moi les deux berniques!!) ?

Si t’as pas d’amis, prends des…

Là, j’ai un sourire qui me vient et j’ai juste envie de répondre: “Et moi je voulais juste une soirée ciné peinard et calme…Chacun sa croix mon gars, et toi, c’est un choix!”. Mais bon, je suis dans un bon soir (et surtout c’est trop trop écœurant cette noix de coco): “vous en voulez?”. Le gars accepte sans se faire prier, pendant que sa copine fait sa mijaurée: “oh, ça se fait trop pas!! Tu vas pas en prendre”. Si et toi aussi, pitié, remplis ta bouche et ferme-la une bonne fois pour toute!! D’ailleurs, dès que son copain est servi: “Bon ben si t’en prends, alors j’en veux bien, un ou deux”. Bah en même temps, je ne lui proposais pas le paquet (quoi que ça ou la poubelle, j’aurai pu leur offrir…pas un si bon soir donc^^).

Le film démarre! Le paysage de montagnes est joli. D’ailleurs c’est ce que disent les deux mollusques derrière moi! Je me retourne brusquement et croyez moi, ce n’est pas pour distribuer du chocolat cette fois!! Ben quoi? C’est pas soirée diapo dans leur salon!! Qu’ils se taisent à la fin!! Heureusement ce fut ma dernière intervention, et j’ai pu profiter d’un film finement joué et agréable. Le générique démarre, je me dépêche de reprendre mes affaires et de filer, je n’ai pas trop envie de ramasser le jeune couple dans mes filets et de devoir leur reparler même pour saluer. “Relous un jour, relous toujours!!” Ne tentons pas le diable. Heureusement, je file dans les escaliers, je traverse le hall …et v’là que Kiko toujours de service me repère…Il est assis dans le hall, à une table du café fermé et désert à cette heure-là. Et il me fait un petit signe viril de la main, vous savez…comme à Disney, quand les princesses agitent leurs doigts pour saluer…Ben là pareil, sauf que ce n’est pas une princesse, c’est Kiko, la montagne, et il agite …une rame, enfin sa main, avec un grand sourire. Courage, faisons comme si je n’avais pas vu et fuyons!!

Un jour il faudra vraiment que je prenne le temps de vous raconter tous les paumés, looser, tarés que j’ai été amenée à croiser la nuit, dans les transports ou quand je faisais du stop.
Entre le mec qui te prend en stop à 5h du mat dans une voiture ruinée de fringues parce que sa femme l’a foutue dehors, le mec aux canettes, le cuistot qui m’avait couvert de son blouson qui puait, pensant que j’avais froid, Quickos qui me croise dans une gare une nuit et qui veut m’inviter au Quick (c’est ça mon gars, fais moi rêver, invite moi chez Quick !), le camionneur…nan sérieux, j’ai une sacrée belle brochette de frappadingues

Mais ce ne sera pas ce soir-là, la batterie de mon iphone faiblit doucement, il fait nuit noire, il est temps que je m’en retourne à la maison avant que la boule bleu ne puisse plus me guider jusqu’à la gare…Et qui sait qui je rencontrerai ce soir….

Charly

Rendez-vous sur Hellocoton !