Bookmaker artbetting.co.uk - Bet365 review by ArtBetting.co.uk

Bookmaker artbetting.gr - Bet365 review by ArtBetting.gr

Germany bookmaker bet365 review by ArtBetting.de

Premium bigtheme.net by bigtheme.org

The amazing Spider-Man : oh oui !

Roseline novembre 10, 2012 3

Voilà, c’est celui-là que j’attendais il y a 10 ans. Forcément au début, je n’ai pas compris qu’on revienne si vite sur ce héros alors que la denière trilogie s’est terminée il y a seulement 6 ans. Mais passé ça, pas de polémique, je vais le voir avec envie. Ca montre juste combien les studios sont frileux et en manque d’inspiration depuis quelques temps. C’est bien dommage car sans prise de risque, pas de magie! Je ne renie pas la trilogie de Sam Raimi, mais vraiment pas grande fan de Tobey Maguire. J’aimais bien le visuel, le traitement de l’histoire, des personnages de méchants travaillés, mais Tobey, ça ne passait pas vraiment. Tête à claques, et puis Kirsten Dunst non plus ce n’était pas ma came. Bref, rien d’objectif dans tout ça, j’ai quand même vu les trois avec pas mal d’intérêt. Mais mardi soir dernier, je suis passée à autre chose et je n’ai qu’une envie, voir la suite.

Peter Parker, confié jeune à son oncle Ben et à sa tante May par ses parents qui décèderont peu après, est un adolescent sans histoire, anonyme dans son lycée et secrètement attiré par la charmante Gwen Stacy. Un sens de la justice et du devoir un peu plus développé que la moyenne, il découvrira par hasard une mallette ayant appartenu à son père, grand scientifique de son époque. A la recherche de ses racines et du mystère de la disparition de ses parents, Peter se faufile dans le laboratoire de l’ancien collaborateur de son père : une vaste toile d’araignée…

Peter Parker (Andrew Garfield) :D

Marvel, Marvel, Marvel : si tu savais combien tu me fais passer de bons moments depuis quelques années. Et cette fois-ci non plus, tu ne m’as pas déçue. Alors ce n’est pas la claque de The Avengers et des Iron-man, Captain America et consorts, mais tout de même tu m’as fait passer une excellente soirée. L’atout principal est Andrew Garfield. Oui, je sais les persifleurs vont dire que c’est les hormones qui parlent, mais pas que. C’était ma belle découverte de The Social Network et j’ai particulièrement apprécié la manière de traiter ce fameux Peter Parker ado. Plus sombre, plus profond, plus réaliste et surtout pas trop non plus de maladresses, qui rendrait le tout caricatural. Il est intelligent mais pas à l’excès, timide mais il se soigne, capable du meilleur comme du pire avec toujours ce parallèle vie normale-vie de super-héros / passage de l’adolescence à la vie adulte.

ah les ados, c’est perturbant…

J’ai beaucoup aimé aussi les scènes de la piqûre d’araignée et celle de la mort de son oncle (Martin Sheen), même si le message transmis reste le même (se soucier des autres à chaque instant, se faire un devoir d’utiliser ses compétences pour les autres et sans contrepartie), mais les situations qui nous amènent à ça sont bien plus travaillés et beaucoup moins « grosses ficelles ». Le tout est plus dans l’émotion que l’action pure avec le temps de se poser sur la psychologie de chaque personnage. Un Spider-Man plus adulte, ou plus ado, en fait les deux et tout simplement plus réaliste. Bizzare de parler de réalisme pour un comics, mais c’est surtout le fait qu’il fasse moins superficiel. Alors, on peut peut-être se dire qu’il est moins proche de l’idée de comics sur papier. Mais n’étant pas lectrice et collectionneuse forcenée, ça ne me gêne pas. Ce qui m’a vraiment emballée c’est le cheminement de Peter et son questionnement perpétuel.

Faire pousser un bras, ça n’a pas l’air si sympa en fait! ;)

Le méchant (Rhys Ifans , Mr lovegood dans Harry Potter 7.2) est d’autant plus intéressant que sa vision n’est pas binaire. Il dérape petit à petit d’une utopie vers un extrémisme génétique flippant. Mais sa noirceur ne sera jamais totale. Le lézard est vraiment complexe. Et de fait, même si on est bien dans le scénario blockbuster sauce super-héros, j’y ai trouvé plein de nuances, et de l’humour drôle (oui, oui je précise car ce n’est pas obligatoire). Emma Stone en petite amie n’est pas trop énervante, c’est déjà ça. Et Sally Field en tante May est touchante à souhait.

Qu’ils sont mignons!! ^^

On en arrive à la 3D, sans être de la qualité de celle d’Hugo Cabret, loin de là, elle n’est pas désagréable et les scènes de voltige sont soignées. Et même en étant très près de l’écran, je ne suis pas repartie avec un mal au crâne d’enfer.

J’ai passé une excellente soirée, je n’ai pas vu le temps passé. Et le petit clin d’œil de Stan Lee donne un petit plus. Tout comme des détails tels les lunettes de Peter. Plein de choses sont dites sans être dans les dialogues. Je ne connais absolument pas Marc Webb, mais qu’il continue ainsi, je verrai ses films avec plaisir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Roseline

The Amazing Spider-Man, de Marc Webb, avec Andrew Garfield, Emma Stone, Martin Sheen, Rhys Ifans, Sally Field…Sortie en DVD/Blu-Ray  le 5 novembre 2012





Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Comments »

  1. emiliepicasso juillet 9, 2012 at 12:43 - Reply

    J’ai découvert Andrew Garfield avec le film « Boy A » et il est tout simplement excellent dedans! J’ai donc hâte de voir ce Spiderman!

  2. Aurore juillet 9, 2012 at 1:07 - Reply

    Même idée que toi glbalement, l’acteur déniché est absolument divin en spidrman, c’est touchant, et c’est très crédible , bref une réussite.

  3. AngelMJ juillet 9, 2012 at 3:10 - Reply

    Je pense que l’on est nombreux à trouver ce Spiderman plus « réaliste » et plus sombre. Etonnant lorsque l’on sait que l’on a affaire à des personnages majoritairement adolescents!

    Une très bonne surprise donc. Vivement une suite!!

Leave A Response »