Ce qui est bien avec Game of thrones, c’est que les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. Malgré tout, il vous reste un repère en ce dimanche : c’est notre article  “Un épisode, trois images”. Un rappel du concept pour les deux du fond qui ne suivent pas : Un épisode, trois images : une cuisine, une mode et une baston, tout ça, en hommage au titre de notre blog.

Évidemment, comme on revient sur le dernier épisode diffusé (légalement sur OCS City tous les lundis soirs!), on vous conseille de ne lire l’article que si vous l’avez vu (ou du moins à vos risques et périls).

 Spoiler alerte maximale !

Stop, arrête tout ce que tu fais et lis cet article!
Stop, arrête tout ce que tu fais et lis cet article!

 

Pacte avec le diable

GOT 406 Cupcake
Cinq fruits et légumes par jour, c’est ce qui permet à Tywin Lannister de réussir ses complots

J’ai crains de ne pas pouvoir trouver d’image cupcake cette semaine. Heureusement, un procès ça prend du temps et ça demande beaucoup d’énergie. Il faut donc s’assurer un apport calorique constant quand on est un des juges. Tywin s’accorde donc une pause déjeuner léger et en profite pour discuter avec son fils non accusé de meurtre. Tout ça pour nous rappeler qu’il y a quand même quelque chose de pourri dans la justice Westerosienne. Un homme jugé ppour le meurtre de son neuveu/roi, par son propre père. On peut douter de l’équité de ce procès. Et quand, en plus, le juge n’est autre que Tywin Lannister, fin stratège mais horrible père et homme, on se doute bien que l’accusé ne sera qu’un pion dans un nouveau jeu d’influence. On comprend donc qu’à travers ce procès, Tywin va chercher à atteindre Jaime (était-ce son plan initial? A t-il décidé de tirer avantage de cette situation?). Il promet donc à ce dernier la clémence pour son frère, en l’envoyant prendre le noir au mur s’il demande l’indulgence.  En contrepartie, Jaime devra quitter son manteau blanc de la garde royale, retourner à Castal Rock et fonder une famille pour prolonger le nom et “l’honneur” Lannister mais les événements vont prendre un tournant inattendu.

 Let’s the wild rumble start!

GOT 406 Baston bis
“Everybody was kung-fu fighting…” (air connu)

L’événement principal de cette épisode c’était évidemment le procès de Tyrion mais il fallait quand même mettre un peu d’action. On meuble comme on peut, notamment en ramenant Yara (que je m’obstine à appeler Asha comme dans les livres) , la sœur de Theon Greyjoy que vous aviez surement du oublier. Mais non, Yara n’est pas morte et a décidé de monter une équipe pour aller sauver son frère des griffes du vilain mais sexy en diable Ramsay Bolton. Et pour se faire pardonner du point boobs inutiles (après 7 minutes d’épisode), on a le droit à un combat torse nu et plein de cicatrices pour le bâtard Bolton. J’aurai pu vous choisir une image tout aussi floue de Yara se battant mais j’avais envie de me faire plaisir (vous pouvez d’ailleurs envoyer un mail pour plus de captures d’écran d’Iwan Rheon, je me ferai un plaisir de faire suivre). Le combat en lui -même n’est pas passionnant. La défaite des fer-nés non plus, elle est même plutôt humiliante : après un refus de Theon se revendiquant comme Reek et non pas Theon, ils sont mis en échec par quelques chiens sauvages. Theon Greyjoy est mort. Reek vit et c’est triste. Pourtant, c’est cette “loyauté” qui va lui permettre de se laver  d’obtenir un nouveau rôle auprès de Ramsay : l’aider à récupérer un château, mais quel château?

You can call me queen bee, And baby I’ll rule, I’ll rule, I’ll rule, I’ll rule

 

GOT 406 Fashion
Cet été, pour être à la pointe de la mode, portez vos robes encadrées par deux hommes en armure. Votre tain paraîtra plus frais

Je sais, vous allez me dire : “Genre l’image fashion, elle choisit Daenerys c’est trop facile!”. Déjà, je fais ce que je veux. Et puis, cette saison, c’est la première image fashion avec Daenerys. Et en plus, vous avez vu l’épisode de cette semaine, en choix mode j’avais pas grand chose à me mettre sous la dent. Donc Daenerys et sa jolie robe blanche et bleue (elle a compris son code couleur et a décidé de ne pas en sortir). Dans l’épisode précédent, elle avait décidé de se comporter comme une reine doit le faire pour les peuples qu’elle a libéré. Elle assure donc les audiences royales pour recevoir les doléances de son peuple. Pas de bol pour elle, ça consistse à compenser grassement les bêtises de ses dragons de plus en plus voraces, mais aussi ses propres actes. Ainsi, Hizdahr zo Loraq (je vais avoir du mal à le retenir celui-là), dont le père était un des nobles esclavagistes crucifiés par Daenerys, vient lui demander le droit d’enterrer celui-ci. La Khalessi fait preuve de miséricorde et accepte. Oui, il ne se passe pas grand chose, mais est-ce que ça change de d’habitude pour Daenerys

Et les autres?

Stannis et Davos ont atteint Braavos pour aller demander un peu de sous à la banque de fer. Mais les banquiers, dont le principal Tycho Nestoris est incarné par un Mark Gatiss à la magnifique barbe rousse, ne sont pas très motivés. D’autant plus que Stannis est quand même une sacré tête de lard. Heureusement, Davos, arrive à nous le vendre dans un discours digne du plus grand fanboy de tous les temps, remerciant presque son roi pour lui avoir couper les phalanges qu’ils avait en trop.

Mais ce qui nous intéresse vraiment c’est le procès de Tyrion. Un Tyrion qui ne perd pas son humour mais qui semble tout de même un peu inquiet. Il faut dire que le nombre de personnes témoignant contre lui n’est pas en sa faveur. Et dans l’ensemble, ils disent la vérité, ne faisant qu’arranger un ou deux détails, tout étant question d’interprétation. Ceux qu’il pensait ses alliés se retournent contre lui. Seul son frère lui trouve une issue plus favorable que la mort. Rassuré, Tyrion promet de ne plus faire de coups d’éclat. Jusqu’à ce que le témoin suivant arrive : Shae. Et là, c’est le festival des émotions pour Tyrion. La surprise et la peur, la pitié. Jusqu’au moment où les premiers mensonges sont prononcés par Shae qui l’humilie. Si vous n’avez jamais vu un cœur se briser, c’est la scène que vous devez regarder. Après le désespoir et les supplications, la colère naît dans le cœur de Tyrion qui s’enflamme complètement et devient une boule de haine, crachant toute la rage contenue durant des années d’humiliations et de moqueries. Il est un nain, voilà de quoi il est coupable, il n’a pas tué Joffrey mais il aurait aimé l’avoir fait, comme il aimerait tuer toutes les personnes présentes en ce lieu. Et avant d’être emmené en prison, il demande à être jugé par les dieux et non par les hommes : son cas sera réglé par un duel judiciaire.

Bilan de l’épisode

S’il y avait un épisode que j’attendais dans cette saison, c’était  celui là (avec le deuxième). Je n’ai absolument pas été déçue. Si les scènes hors procès servent à meubler, le passage à Braavos s’en sort plutôt bien, aidé par le plaisir d’apercevoir Mark Gatiss et le talent de Liam Cunningham (Davos). Un peu déçue en revanche de l’arc Theon/ReekYara qui se termine en eau de boudin pour les fer-nés et qui n’apporte pas grand chose à l’histoire. On s’ennuie toujours un peu à Meereen mais différemment. ET les dragons sont de plus en plus menaçants ce qui nous promets de jolies choses.

Quant au procès, je crois que ça faisait longtemps que je ne m’étais pas retrouvée à pleurer devant Game of Thrones. Peter Dinklage est au-delà de formidable. Chaque nuance dans ses émotions est impressionnante de réalisme et de sincérité. Pour autant, cela ne doit pas éclipser le talents des autres comédiens dans cette scène : Nikolaj Coster-Waldau (Jaime), Charles Dance (Tywin), Lena Headey (Cersei) et même Nathalie Dormer (Margaery) qui ne dit rien mais s’en sort très bien quand même.

Quant à la demande finale de Tyrion, elle nous laisse avec une envie folle de voir le prochain épisode! Well done!

GOT 406 Fin
Pff, c’est long d’attendre une semaine.
Rendez-vous sur Hellocoton !