IMG_0781C’est un premier album solo, mais quand vous allez voir le CV de Jo Dahan, on est loin du débutant. Bassiste de la Mano Negra, et guitariste des Wampas, il s’est aussi essayé au BO avec l’excellent Camille Redouble en 2013, dont je vous parlais ici. Complice également dans la composition des titres de Ginger de Gaëtan Roussel (chanteur de Louise Attaque), Jo Dahan est loin d’être un bleu dans le rock français.

Et cette fois, il se lance en première ligne pour un opus de 12 morceaux intitulé Ma langue aux anglais. Avec des textes burlesques, décalés, drôles et/ou poétiques, qu’il soutient avec des guitares rock principalement, on part en ballade. Destinations sombres et fascinantes à la fois, on chemine dans une vie noctambule, entre chien et loup, jusqu’aux lueurs de l’aurore, des rues de Belleville aux couloirs d’aéroport.

jo-dahan

Mais ce serait réducteur de ne rattacher ça qu’à la continuité du rock français, cet album propose des nuances pop, rockabilly et même country au détour de certains titres. Je ne suis pas rentrée dans tous, la journée se prête peu à son écoute. Mais dès que la nuit survient, c’est avec plaisir, que je glisse dans La rue de Belleville, Musiques d’aéroport avec cet Enfant d’salauds et C’était mieux avant.

Ma langue aux anglais est assurément là pour apporter la touche de dérision et de poésie qu’il manque parfois au rock français.

Sortie le 26 mai 2014

Retrouvez Jo Dahan sur Facebook

Rendez-vous sur Hellocoton !