exoconfAprès Que ma joie demeure, Alexandre Astier a décidé de fouler à nouveau les planches du Théâtre du Rond point pour nous gratifier d’une nouvelle œuvre. Cette fois-ci, pour nous emmener sur les traces d’une éventuelle vie extraterrestre.

Le concept de l’exoconférence est simple : existe-t-il une vie extraterrestre ? C’est à peu près la seule chose que je peux vous dire sur le sujet au risque de vous révéler trop d’informations.

On retrouve le principe de Que ma joie demeure : une conférence à laquelle nous sommes conviés. Ici, plus de tableau noir mais un super ordinateur avec rétroprojecteur et une sorte de powerpoint méga classe. Forcément, l’époque n’est plus la même et la technologie permet une mise en scène (de Jean-Christophe Hembert dont Alexandre Astier semble être inséparable) avec des effets spéciaux impressionnants et particulièrement efficaces. Jamais gadget, chacun des effets sert le propos avec beaucoup de force. D’ailleurs, si Alexandre Astier est seul en scène, cela ne l’empêche pas de créer une relation avec l’ordinateur (interprété et vocalisé par Pauline Moingeon Vallès). L’immersion et le réalisme de la conférence est poussée à son maximum. On pourra regretter une lumière trop tamisée, justifiée par le contexte mais empêchant parfois de bénéficier de toutes les mimiques du comédien, qui comme à son habitude est d’une justesse impressionnante.

La force d’Alexandre Astier, c’est de ne pas prendre son public pour un public idiot. Au contraire, il part du postulat inverse : le public est intelligent et curieux. Aussi, il n’a pas peur d’utiliser de vrais termes scientifiques tout en expliquant clairement et simplement les choses. En tout honnêteté, je ne pourrais pas dire si les concepts ont été simplifiés à l’extrême ou seulement vulgarisés mais j’ai eu l’impression de sortir plus cultivée qu’en entrant dans le théâtre. Alexandre Astier semble maîtriser son sujet et surtout en être passionné, passion terriblement contagieuse. On sent vraiment qu’il s’est fait plaisir avec ce spectacle.

Pour autant, jamais le rire n’est mis de coté. Alexandre Astier reste fidèle à lui même en faisant de l’humour une chose terriblement sérieuse. Si l’Exoconférence est moins émouvante que son précédent spectacle, elle est terriblement poétique et nous pousse à réfléchir sur notre place dans l’univers.

On sort de là avec une envie folle de lever la tête pour regarder les étoiles et de grignoter quelques framboises.

exoconférence

L’exoconférence – Alexandre Astier
Jusqu’au 19 octobre 2014 Théâtre du Rond Point puis en tournée
N’hésitez pas à contacter le théâtre qui remet en vente des places tous les jours.

Rendez-vous sur Hellocoton !