Et j’ai bien dit kou-LI-biac et pas Koubiac (les refs de mes amis sont formidables ! Je vous laisse cogiter * 😉 ). Le koulibiac de saumon, ça prend du temps, ça demande un peu de technique…