Je me rends compte que plus j’aime une série, plus j’ai du mal à en parler. C’est particulièrement vrai avec Kaamelott. Probablement parce que j’ai un rapport très (trop) affectif avec cette série. Je me souviens exactement…