sunshine_cleaning0Il est des films dont on entend parler mais dont on sait pertinemment que pour des dizaines de raisons différentes, on n’ira pas les voir au cinéma : trop petit film pour qu’il passe proche de chez soi, diffusion en vf, le temps et l’argent qu’on préfère consacrer à d’autres films. Et puis au moment où ils sortent en DVD, la pub est tellement réduite qu’on a oublié ce film. A moins de tomber dessus par hasard à la télé, peu de chance qu’on y repense un jour. Sauf si, un après-midi de désœuvrement, lassé de sa collection pourtant fournie de DVD et alors que le programme télé est totalement désespérant, on décide de se perdre sur une chaîne de vidéo à la demande et que par hasard total, le film soit proposé à la demande pour un prix pas trop excessif. Et voilà qu’on lance le film et que les 91 minutes de vidéo à la demande écoulées, on se retrouve le sourire aux lèvres sans regretter les 2,99€ qu’on vient de dépenser. C’est comme ça que j’ai vu Sunshine Cleaning.

On ne peut pas dire que Rose (Amy Adams) ait réussi sa vie. Alors qu’elle était ultra populaire au lycée et promise à un avenir radieux, elle est aujourd’hui mère célibataire obligée de faire des ménages pour gagner sa vie. Amoureusement, elle se contente d’être la maîtresse de son ancien petit ami Quaterback du lycée. Sa sœur, Nora (Emily Blunt) ne va pas mieux. Elle vient d’être virée de son boulot de serveuse et vit avec son père (Alan Arkin). Bref, elle est plutôt paumée. Aussi, quand Oscar, le fils de Rose, se fait renvoyer de son école et qu’il faut l’inscrire dans une école privée, les deux sœurs se lancent dans le nettoyage de scènes de crime et autres morts peu ragoutantes pour gagner plus d’argent.

SUNSHINE CLEANING 12

Si le film est classé dans la catégorie comédie, c’est parce que les catégorisation de films ne correspondent à rien en réalité. Si vous ne finirez pas le film en larmes, vous ne vous bidonnerez pas non plus. C ‘est juste une histoire réaliste, porté par des actrices géniales (je suis toujours aussi fan d’Amy Adams et Emily Blunt se révèle à chaque fois plus douée) douce-amère, qui vous fera souvent sourire et vous laissera un très joli souvenir. 

sunshinecleaning02

Sunshine Cleaning est une plongée dans la dure réalité de la vie, l’abandon de ses rêves et espoirs d’ados pour s’en construire de nouveaux en tant qu’adulte en faisant face à la complexité des règles existantes. Malgré le thème un peu glauque et des sujets parfois graves, le film reste très léger. On s’attache énormément à chacun des personnages malgré leurs défauts. Alan Arkin est formidable en père peu fiable qui a du élever seul ses   deux filles. Quant à Oscar (Jason Spaveck), on lui pardonne toute ses bizarreries et sa capacité fabuleuse à mettre les pieds dans le plat. Enfin, la relation entre les deux sœurs est particulièrement touchante. Si vous avez une sœur (surtout une petite sœur dont vous vous êtes beaucoup occupés), vous comprendrez surement.

sunshine_cleaning22

Sunshine cleaning, c’est un film dont il est un peu difficile de parler, parce qu’il y a tant de petites choses qu’on ne voudrait pas vous gâcher et puis surtout parce que c’est un film qui vous touche directement, mais surtout, c’est un film à découvrir avec plaisir.