Quand on m’a proposé « un restaurant troglodyte », la première image qui m’est venue en tête, c’est une combinaison jaune/orangée, un casque et des bottes en caoutchouc… La spéléologie ça me tente moyen. Mais s’il faut en plus que je mange je-ne-sais-quoi dans le ventre humide et froid de la Terre autant dire, les gens, que vous pouvez passer votre chemin. Pourtant, refuser m’aurait privé d’un petit moment de bonheur parfait. Comme quoi il est bon de ne pas toujours tout dire ce qui nous passe en tête à la seconde 😉

Direction l’Anjou…

Renseignements pris, ce type de restaurant troglodyte est plutôt courant en Anjou. Week-end chez des amis à Angers. Nous voilà du côté de Saumur, à Marson précisément, pour une expérience culinaire vraiment à part. Tout commence par l’arrivée dans le très verdoyant jardin et le contraste sublime entre la nature foisonnante et le blanc intense de la falaise qui s’offre à nous. L’entrée de l’établissement nous plonge directement au cœur de la pierre. Une nouvelle ambiance s’installe d’emblée.

resto troglodyte angers les caves de marson

restaurant troglodyte angers les caves de marson

Mon premier restaurant troglodyte !

À l’entrée, un imposant foyer creusé à même la pierre commence à chauffer. L’accueil est tout aussi chaleureux que ce four naturel. Là, je me tourne vers la suite de cette première salle et je suis saisie par la pénombre et le jeu des lueurs des bougies sur les tables et aux murs. Ca y est, nous ne sommes plus au XXIème siècle. Mon imagination s’emballe et j’atterris dans un mélange d’atmosphère médiévale réelle et un monde caché, imaginaire, peuplé de lutins et autres hobbits. Suivant notre hôtesse, nous descendons vers le fond du resto. Les rares fenêtres disparaissent petit à petit. Enfin installés dans la cave la plus profonde, nous nous rendons compte que nous avons baissé le ton au rythme de notre descente dans la falaise. L’atmosphère est douce… Voilà pour le cadre. Je crois que j’aurai pu ne pas manger : cela valait déjà le coup !

restaurant troglodyte les caves de Marsonrestaurant troglodyte les caves de marson
restaurant troglodyte les caves de marson

Et qu’est-ce qu’on mange ?

Alors, la spécialité des « troglo », c’est la Fouée : petit pain au froment non levé, cuit dans le four dont je parlais précédemment. Elle se nomme aussi « Fouace » dans la région, « Foisse » ou « Fouaisse » en Bourgogne, « Fogassa » ou « Fougasse » dans le Sud. « Fougasse » ! Ça y est vous êtes en terrain connu. Bien sûr, à chaque région, sa variante. Le petit pain est servi à volonté pendant le repas, chaud, prêt à être ouvert en deux pour accueillir beurre salé, rillettes, fromages de chèvre, « mogettes ». Kesako, ce joli petit nom ? Il s’agit d’une spécialité de l’Ouest : de Nantes à Poitiers en passant par la Vendée. Entre le flageolet et le haricot blanc, la mogette se démarque par un goût plus fin et moins farineux : à manger en accompagnement ou en tartine dans la fouée donc. Oui, on exclut directement de faire un repas allégé.

Bon appétit !

Le restaurant troglodyte “Les Caves de Marson” proposent deux formules : une à 23 euros avec fouées à volonté, beurre salé, rillettes, mogettes, fromages et dessert, jus de pomme artisanal (une tuerie !) ou un Saumur rouge assez sympathique, café ou tisane aux fruits rouges. Une autre à 30 euros reprend toute la formule à 23 euros, agrémentée d’un verre de Côteaux-du-Layon (un blanc des bords de Loire un peu sucré, à découvrir absolument ^^) accompagnant foie gras et compotée d’oignons. Un délice ! Gérez bien le « à volonté » car le dessert mérite aussi qu’on lui fasse honneur : gratin de fruits selon la saison et l’humeur du chef. Pensez à réserver plusieurs jours à l’avance. Roseline la hobbit va maintenant vous laisser, pour aller se caler au pied d’un arbre, des rêves de petits lutins plein la tête…

restaurant troglodyte menurestaurant troglodyte platsrestaurant troglodyte plat

www.cavesdemarson.com

 

Envie d’une autre idée de restaurant ? Alors cliquez ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !