Black Mirror, c’est une série qui fait sensation depuis la diffusion de sa première saison sur Channel 4, en 2011. Cette anthologie de science-fiction comportait deux saisons, dont chaque épisode indépendant tourne autour d’un futur assez effrayant, avec une histoire toujours en rapport avec les nouvelles technologies. Mais depuis le vendredi 21 octobre, la saison 3 est disponible sur Netflix, et j’en suis bien contente.

Black Mirror : de l’autre côté du miroir…

Black Mirror rend accro très rapidement. Et avec seulement sept épisodes en cinq ans, c’est dur. Autant dire que l’annonce et la sortie de la saison 3 fut accueillie avec soulagement par les fans de la série. Violence sur les réseaux sociaux, propagation de l’information, réalité virtuelle, piratage… Cette saison 3 aborde des thèmes avec lesquels nous sommes tous familiers. Et avec un point de vue très flippant. Il n’est pas rare de sortir d’un épisode de Black Mirror avec un sentiment de malaise persistant (essayez juste le premier épisode de la saison 1 pour en être convaincu). En visionnant les deux premières saisons, on navigue entre des histoires et des univers différents, avec à chaque fois une approche singulière, mais toujours juste. Car chaque histoire part d’un élément des nouvelles technologies que nous connaissons. Smartphone, applications, intelligence artificielle… Rares sont les épisodes que l’on regarde en se disant « non, impossible, ça n’arrivera jamais ». Car si. Et c’est ce qui fait froid dans le dos : tout ce qu’on voit dans Black Mirror est absolument crédible.

Mackenzie Davis Black Mirror

Autre point fort dans Black Mirror : son casting. Dans les deux premières saisons, on a eu à l’écran : Rory Kinnear (que vous avez pu voir entre autres dans les derniers James Bond), Toby Kebbel, Hayley Atwell, Domhnall Gleeson… Dans la saison 3, on verra Bryce Dallas Howard ou encore  Mackenzie Davis, bientôt dans Blade Runner 2049. Rien que ça ! Vous avez envie de voir rapidement ce que donne le premier épisode de cette saison 3 ? Ben voilà !

Saison 3, épisode 1 : Chute Libre

Black Mirror Bryce Dallas Howard

« Pour une femme obsédée par sa notoriété sur les médias sociaux, se faire inviter à un mariage huppé représente une aubaine inespérée. Mais c’était sans compter sur le voyage… »

Dans ce premier épisode, on reprend rapidement nos marques. Enfin, autant qu’on puisse avec Black Mirror. Les réseaux sociaux, ce monde merveilleux où tout le monde est heureux et gentil, où tout le monde mange des supers plats trop beaux dans des supers endroits trop stylés… Dans cet épisode, on rencontre Lacie, accro aux réseaux sociaux dans un monde où n’importe qui peut vous noter (mieux qu’un like sur Facebook) et où votre note définit ce à quoi vous avez droit… Ou pas. Cette recherche d’approbation virtuelle poussée à ‘extrême n’est pas sans nous rappeler la course aux likes et aux favoris, sur Facebook, Instagram et Twitter. Et tout part en sucette quand la note de Lacie, interprétée par Bryce Dallas Howard commence à descendre dangereusement… Quand je vous dis que tout est crédible, je rigole pas !!! Ce qui est au premier abord ne ressemblait à rien d’autre qu’un univers pastel aseptisé plein de sourires (faux) se révèle finalement être un monde froid, où la moindre note négative vous pourrit la vie. Je ne vous en dirai pas plus ! Mais sachez que, comme tous les épisodes de cette série quasi parfaite, celui-ci nous fait réfléchir, et pas qu’un peu, sur notre rapport aux réseaux sociaux…

Je vais de ce pas m’empresser de regarder le reste de la saison, en prenant quand même un petit peu mon temps, parce qu’il faudra attendre 2017 pour découvrir une saison 4, toujours sur Netflix.

Rendez-vous sur Hellocoton !