BroadchurchENFIN! Ce soir sur France 2 débarque Broadchurch. Créée par Chris Chibnall, cette série policière à la sauce british est vraiment IN-CON-TOUR-NABLE! Et avant de vous dire pourquoi, un petit coup d’œil sur l’histoire…

L’Histoire: Une petite communauté se retrouve sous les projecteurs des médias après la mort d’un petit garçon. Deux enquêteurs sont chargés de résoudre cette affaire délicate, tout en essayant de garder la presse à distance et de préserver le tourisme. Face à un tel drame, les habitants commencent à s’épier les uns les autres, faisant remonter à la surface bien des secrets…

Broadchurch David Tennant

Alors, oui. En lisant ça rapidement, vous pourriez croire qu’on va vous présenter un énième cop-show à la sauce Experts ou Esprits Criminels. Mais non. Vraiment, lisez-moi bien: NON. Les scénarios parfaits (et je pèse vraiment mes mots quand je l’écris) de Chris Chibnall vous entraîneront au sein de la communauté aux us et coutumes apparemment simples, de cette petite ville côtière (et si vous voulez jouer au touriste, sachez que la série est tournée à West Bay, dans le Dorset). Simples, certains le seront, mais, vous vous en doutez, pour qu’il y ait un intérêt ce ne sera pas le cas de la majorité. On passe les 8 épisodes de cette première saison à s’interroger aux côtés d’Ellie Miller (Olivia Coleman) et d’Alec Hardy (David Tennant) à se poser des questions sur chaque  habitant de Broadchurch. Pourquoi Danny Latimer est-il mort? Ses parents sont-ils si innocents et dévastés qu’ils le laissent paraître? Le révérend Paul Coates (Arthur Darvill: RORY!) est-il impliqué? Pourquoi le DI (Detective Inspector) Alec Hardy est-il si mystérieux? Et je ne vous mets là que les questions évidentes qu’on se pose… Pas dit qu’elles auront des réponses ou que ces dernières vous plairont…

 

David Tennant et Olivia Coleman n’ont vraiment rien à voir et rien à envier aux duos que l’on voit généralement dans les séries policières américaines. Ils sont vrais, sincères, authentiques, humains. Ils sont efficaces mais n’ont rien des « supers flics » qu’on nous présente généralement. Et c’est appréciable. Je pourrais m’attarder des heures sur chaque protagoniste, chaque acteur, tellement le jeu des comédiens est parfait et la profondeur des personnages, vertigineuse… Oui. Je suis fan de chez fan. Autre détail plus que génial à propos de cette série c’est que, si vous êtes attentifs, vous pouvez vous aussi, en regardant chaque épisode, découvrir le/la coupable. Ce qui est rarement le cas devant les séries policières, sauf si vous avez une bonne intuition. Des indices sont disséminés et, tel Hardy et Miller, vous pouvez enquêter. Ou vous laissez porter par l’histoire et vous retrouver sur les fesses au dénouement. Le conseil du jour est donc: ce soir, les gars, s’il vous plaît, faites-moi plaisir, regardez France 2. Bon. Tout n’est pas parfait, bien sûr. Ah, si, la série l’est, pas d’inquiétude. Mais diffuser TROIS épisodes le même soir? Sérieusement, France 2? C’est trop dur de diffuser deux épisodes par soirée, sachant que la saison comporte 8 épisodes, je pense que ce n’était pas trop difficile à trouver, si? Vous auriez eu vos lundis soirs occupés par une excellente série QUATRE semaines au lieu de TROIS… Et si vous aviez été un peu plus fou-fou, vous auriez même pu passer UN seul épisode de Broadchurch et un autre épisode d’une autre excellente série (américaine, britannique, suédoise…) et faire une soirée séries, mais bref, je suis sûre que vous y avez beaucoup réfléchi. Merci, déjà, de passer, enfin, cette série qui est le met de choix de tout sériephile averti. Allez, j’arrête de m’énerver! Broadchurch, c’est le caviar de votre soirée, le rythme que je qualifierais de « mesuré » et non de lent, vous permettra de vraiment vous immerger dans l’histoire. Il n’y a rien d’inutiles, pas de fioritures au niveau du scénario. Parfait, vous dis-je!!! N’hésitez pas! Pour votre information, sachez que la série va être adaptée chez nos copains les Américains, David Tennant y reprendra son rôle et nous aurons donc un Broadchurch à l’américaine (et un David à l’accent américain), Gracepoint. J’ai un peu grincé des dents en apprenant la mise en route de ce remake (qui est, me semble-t-il, en train de se tourner) mais finalement, la question me taraude déjà: qui sera coupable? Vu que, pour garder l’intérêt, ça ne peut pas se terminer de la même façon que la version britannique… Par contre, on va aussi devoir se farcir une adaptation française. J’espère être surprise, mais j’ai un ÉNORME doute… Ce soir, même si je connais la fin, je serai devant Broadchurch. Et cette fois, je serai à la chasse aux indices!

Broadchurch David Tennant Olivia Coleman

Stéphanie