Bookmaker artbetting.co.uk - Bet365 review by ArtBetting.co.uk

Bookmaker artbetting.gr - Bet365 review by ArtBetting.gr

Germany bookmaker bet365 review by ArtBetting.de

Premium bigtheme.net by bigtheme.org

Fleetwood Mac, ou quand un groupe dans la tourmente nous livre un GRAND album: Rumors…

Stéphanie avril 18, 2013 7

Fleetwood Mac, ça vous dit quelque chose ? Peut-être que les plus « Gleeks » d’entre vous se rappelleront vaguement l’épisode 19 de la saison 2, intitulé « Rumeurs ». Dans cet épisode, six chansons du groupe sont interprétées.

J’avoue, c’est cet épisode qui m’a fait réaliser que j’aimais Fleetwood Mac, et que Monsieur « mien » avait le vinyle à la maison… Depuis, « Rumors » fait partie de ma « perfect playslist ». Pour vous rafraîchir la mémoire, sollicitons l’aide de Rachel et Finn :

Rumors est le deuxième album de Fleetwood Mac, période « américaine ». Oui, parce qu’à la base, c’était un groupe purement britannique qui, après plusieurs départs, a quand même gardé en son sein Mick Fleetwood (batteur) et John McVie (bassiste). Amis mélomanes, je ne parlerai pas ici de Peter Green, compositeur et « âme » du Fleetwood Mac britannique, désolée ! Une prochaine fois, certainement !

Le Fleetwood Mac « américain » est donc composé à l’époque de John et Christine McVie (couple donc, Christine au chant et au clavier), Mick Fleetwood, Stevie Nicks (chanteur) et Lindsey Buckingham (guitariste). Cette « version » du groupe sort un premier album en 1975, Fleetwood Mac, qui fut un véritable succès.

Voici « Rhiannon », un des tubes de cet album.

L’avant « Rumors » était une période difficile pour les membres du groupe, du point de vue personnel. Les McVie divorcent, après 8 ans de vie commune, et ne se parlent plus, sauf de musique ; Lindsey Buckingham et Stevie Nicks ont une relation tumultueuse, émaillée de nombreuses disputes ; et Mick Fleetwood découvre que sa femme (qui elle ne fait pas partie du groupe) le trompe… avec son meilleur ami ! Et par-dessus tout ça, la presse de l’époque s’en donnait à cœur joie niveau ragots… Autant dire que l’ambiance était plutôt tendue, et pourtant tout ce petit monde arrivait à se retrouver et à faire de la musique. Et de la bonne.

Et en 1977, Rumors est dans les bacs. Resté 31 semaines en tête du classement du Billboard Magazine (magazine américain consacré à l’industrie du disque), il est considéré de nos jours comme l’un des meilleurs albums de tous les temps. Et, à mon tout petit niveau, j’approuve totalement.

J’ai beaucoup écouté cet album, et pourtant, à chaque fois, le plaisir est intacte. Et comme, mine de rien, je ne le connais pas encore par cœur, la découverte est à tous les coups agréable !

Mes chansons préférées ?

Dream. Sublime. A chaque fois que les premières notes résonnent, je me retrouve instantanément à l’avant d’une décapotable, sur la côte Ouest américaine, les cheveux au vent, style Farah Fawcett. Et vu que je n’ai pas grand-chose sur le caillou, c’est que la musique est vraiment très bonne ! Stevie Nicks a écrit cette chanson en DIX minutes. DIX MINUTES ! Et c’est pour moi une des plus belles chansons de l’histoire de la musique… Comme quoi…

Go your on way. Bien sûr. La chanson la plus connue certainement, qui vous dira quelque chose à tous les coups. Écrite par Lindsey Buckingham, et ayant pour sujet sa relation tumultueuse avec Stevie Nicks. « Tu peux partir de ton côté »… Tout est dit. Et je vous laisse découvrir les autres titres par vous-mêmes

Alors voilà. Il n’était pas question ici de vous faire un article d’histoire de la musique. Les seuls cours d’histoire de la musique que je pourrais essayer de vous donner auraient pour sujet les chants grégoriens. Et vous ne voulez pas ça. Oh non, vous ne voulez pas….
J’avais envie de vous faire partager ce que j’ai « dans les oreilles » depuis maintenant quelques mois, un album à découvrir absolument, du caviar pour les oreilles. Enjoy !

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

7 Comments »

  1. tesscadoret février 16, 2012 at 9:12 - Reply

    Je connais ce groupe grâce à mon père… Tell me Lies, Caroline… Que de souvenirs !

    • Stéphanie février 16, 2012 at 11:20 - Reply

      Oh, j’aurais aimé grandir avec dans les oreilles, la chance! Moi c’était plutôt La Compagnie Créole…

      • tesscadoret février 16, 2012 at 11:03 - Reply

        Mon père avait l’album « Tango In The Night », entre autres ! Et je le trouve très bien aussi. Vraiment. Et ces voix…

  2. Kimie février 16, 2012 at 11:08 - Reply

    Je ne connaissais pas du tout, je viens d’écouter les extraits que tu proposes, c’est très sympa, ça me donne envie de danser !

    • Stéphanie février 16, 2012 at 11:19 - Reply

      Aaaah! J’aime faire découvrir: ça fait plaisiiiiiir! Même effet sur moi: je me mets à danser, et je me sens trop cool et trop douée… Bon, c’est subjectif, hein! Mais que ça ne t’empêche pas de danser!!!

  3. jean septembre 21, 2012 at 12:40 - Reply

    C’est sûr, un vinyl merveilleux dans fabuleuses seventies, presque autant que
    Abbey Road des Beatles
    Dark Side of the Moon des pink Floyd
    Night Train de Oscar Peterson
    qui tous passaient en boucle chez moi à l’époque (et encore un peu à présent) avec un ou deux autres des Doors et des Stones.
    Merci pour cette évocation du groupe…

    • Stéphanie septembre 21, 2012 at 12:57 - Reply

      De rien! ^^ Je ne les ai découvert que récemment, et l’album est tellement bon que je m’en suis voulu de ne pas l’avoir découvert lus tôt! En en parlant ici, j’évite ça à d’autres! ;)

Leave A Response »