Bookmaker artbetting.co.uk - Bet365 review by ArtBetting.co.uk

Bookmaker artbetting.gr - Bet365 review by ArtBetting.gr

Germany bookmaker bet365 review by ArtBetting.de

Premium bigtheme.net by bigtheme.org

Des saumons dans le désert : keep the faith

Roseline octobre 6, 2012 0

Vous connaissez la nouvelle pub UGC, où lors d’un tournage, le réalisateur dirige ses acteurs en les faisant passer du coq à l’âne d’une émotion à l’autre ? Ils grimacent dans tous les sens et c’est ridicule. Alors oui, on ne peut pas mettre toutes les émotions dans un film, ni toutes les intentions de l’univers, sous peine de perdre tout le monde. Mais je dois dire, que Des saumons dans le désert de Lasse Hallström (l’Oeuvre de Dieu, la part du Diable en 2000, Faussaire en 2008, Hatchi en 2010 et scénariste de Slumdog Millionnaire en 2008 …) réussit le pari de mélanger plusieurs genres en évitant de se disperser de trop : comédie, drame et romance se mêlent avec pas mal d’habileté. Quelques platitudes, mais vraiment ça passe tout seul.

Faire remonter la rivière à des saumons au milieu du Yémen, c’est la vision d’un richissime Cheikh (Arm Waked), idéaliste et pour le rassemblement des peuples. Ça tombe bien, le service de communication du premier ministre britannique (Kristin Scott Thomas en tête) est à l’affût d’une bonne publicité, autre que les conflits en Afghanistan et le terrorisme envers les institutions occidentales. Pour mener ce projet à bien, Harriet (Emily Blunt), représentante des intérêts du Cheikh, et en attente de nouvelles de son boyfriend soldat en Afghanistan et le Dr Alfred Jones (Ewan McGregor), enfermé dans une routine infernale au ministère de l’agriculture et dans un mariage raté, sont obligés de travailler ensemble…

Un Cheikh envoûtant (Arm Waked)

Bien évidemment, on se doute bien que ces fameux saumons, qui remontent le courant, vont servir de fil conducteur du film, amenant chaque personnage à un croisement de leur vie. Alors, tout bazarder et ne pas suivre le courant de la rivière ? Le propos de départ est incroyable car on voit bien le ridicule de ce projet. Et pourtant, on se laisse embarquer dans ce projet fou, mais qui petit à petit prend pied grâce à des passionnés et surtout à des gens ayant la foi : The faith ! C’est léger et tout à la fois ancré dans un contexte lourd: les attaques teroristes sur les territoires arabes et la guerre en Afghanistan. C’est dérisoire et en même temps si juste. J’ai eu l’impression de suivre une parabole contée par un griot.

Les dents qui rayent le parquet…

De l’humour et du flegme anglais avec  juste ce qu’il faut de jolies scènes d’émotion entre Harriet et Alfred, mais aussi entre Alfred et le Cheikh; un Dr Jones qui petit à petit ébouriffe ses cheveux et passe des pulls moches à la tenue du baroudeur (tiens, tiens, ça rappelle à un autre Jones, professeur celui-ci, il me semble ;)). Quant à Kristin Scott Thomas en tête pensante du premier ministre, arriviste au possible et manipulatrice, maman débordée, l’oreillette greffée à l’oreille, elle s’en donne à cœur joie avec ses petits sourires en coin, tout ce qu’il faut pour qu’on adore détester cette peste.

Toujours au téléphone…

Les ajouts des petits films « comme à la maison » fait sur le smartphone du Cheikh, les échanges sur un pseudo MSN entre le premier ministre et sa conseillère, les écrans coupés en quatre pour montrer la sur-activitée de cette dernière apportent aussi beaucoup de dynamisme et d’émotion. Cela réussit à faire pardonner le petit manque de souffle sur certaines scènes.

Dr Jones, pas un pli qui dépasse, transpirant l’ennui…

Quant aux paysages de lande du Nord avec un magnifique manoir anglais et ceux du Yémen, désert rocheux aux couleurs flamboyantes, c’est un bonheur. Petit fraise sur mon cupcake, Ewan McGregor, impeccable dans cette incarnation de monsieur Tout-Le-Monde qui petit à petit trouve la ressource en lui de remonter enfin le cours de sa vie. Et Emily Blunt confirme son potentiel. Même si je n’avais pas aimé L’Agence (2011), elle m’avait déjà marquée.

Dr Jones toujours, mais craquant à souhait au milieu du Yémen… ^^

On ressort léger et content. Que demander de plus ?!

Des saumons dans le désert, de Lasse Hallström, avec Ewan Mcgregor, Emily Blunt, Kristin Scott Thomas,  Arm Waked…Sortie DVD/Blu-Ray le 3 octobre 2012



Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave A Response »