Bookmaker artbetting.co.uk - Bet365 review by ArtBetting.co.uk

Bookmaker artbetting.gr - Bet365 review by ArtBetting.gr

Germany bookmaker bet365 review by ArtBetting.de

Premium bigtheme.net by bigtheme.org

Des filles qui en ont : Cha

Mélanie janvier 10, 2012 0

Ce mois-ci je voulais vous parler d’une fille que j’aime énormément : Cha. Mais j’ai eu beaucoup de mal à écrire cet article. J’ai retourné les mots dans tous les sens, réécrit l’article 10 fois. Je n’y arrivais pas. Pourquoi ? Parce que parler de Cha, c’est essayer de la faire rentrer dans une case. Et ça, c’est impossible, beaucoup trop réducteur. Et j’ai tout sauf envie de réduire Cha à quelques clichés éculés. Malheureusement, je me suis rendue compte que c’était un passage obligé.

Pour vous parler de Cha, j’aurai pu vous dire qu’elle est une dessinatrice de bd qui a un blog. Mais, je sais ce qu’évoquent pour vous ces mots mis ensemble. Enlevez-vous cette vilaine idée de la tête. Ce n’est pas parce qu’on est une fille et qu’on fait de la bd et qu’on a un blog, qu’on est obligée de faire de la bd girly. Cha fait de la bd. On peut la lire avec plaisir, qu’on soit fille ou garçon. Promis pas de macarons, ni de Louboutes. Cha est plus Doc Martens et bière (mais là, ça y est, on est dans le cliché).

J’aurai pu vous dire que Cha pourrait rentrer dans la case des punks avec sa coupe à géométrie variable et aux couleurs changeantes.

J’aurai pu vous parler de l’amour de Cha pour les Wampas. Je devrai dire « voue un culte » aux Wampas, qui le lui rendent bien. Mais ici aussi, ce serait réducteur.

J’aurai aussi pu vous parler de Cha et de sa passion pour le catch et particulièrement CM Punk (et elle a bien raison). Depuis quelques temps, il peuple ses dessins pour mon plus grand plaisir. Cha est aussi végétarienne. Ca aussi, ça peuple ses dessins et son univers.

J’aurai pu vous raconter comment j’ai découvert Cha à la fin de la période « 33, rue Carambole », rubrique qu’elle tenait avec Laurel et Mélaka, deux des pionnières des blogs bd dans le journal Spirou. Avec le recul, c’est assez amusant de se replonger dans ces premières planches pour  voir à quel point son style a évolué. Toujours pas de nez, mais un trait plus affirmé, plus propre et surtout une meilleure gestion des couleurs.  Son style se démarque enfin.

J’aurai aussi pu vous dire que Cha est un personnage radical. Oui personnage, parce que au travers de son blog, elle nous laisse refléter une partie d’elle-même. Mais, il s’agit ici d’un personnage plus que sa vraie personnalité. Parfois, elle en dit trop et se censure à posteriori, même si c’est de moins en moins fréquent. D’ailleurs, les anecdotes tirées de sa vie personnelle et privée se font plus rares au profit d’anecdotes plus conventionnelles ou d’extraits de ses travaux. Ce n’est pas forcément une mauvaise chose, même si j’ai toujours un certain plaisir à suivre ses virées en concerts, ses histoires liées aux fresques, son rapport avec la psychiatrie, les médicaments.

J’aurai pu vous expliquer comment Cha se sert de ses dessins pour faire passer un message. Végétarienne, elle milite pour la protection des animaux et l’interdiction de leur torture. Elle a, par exemple, fait une série de notes sur son intervention contre la chasse à courre. D’ailleurs, Cha accueille souvent des animaux. On a ainsi eu le droit à Jean Rat, petit rat sans yeux trouvé dans la rue (septembre 2005)  ou Grisou, son chien. Elle a aussi pris l’habitude de sauver des pigeons (NON ! Ne lui jetez pas des cailloux).

J’aurai pu vous dire tout ça, mais je ne suis pas sûre que vous auriez pu comprendre à quel point Cha et son travail sont intéressants. Je pense que le mieux pour découvrir Cha, c’est de lire ses livres, à commencer par le très joli Oh ! Merde ! qui reprend certaines notes de son blog mais développe aussi quelques histoires (Gwenaëlle la baby-sitter ou encore le très touchant Si tu meurs) ou d’aller faire un tour sur son blog !

Un petit CM Punk pour le plaisir

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave A Response »