Bookmaker artbetting.co.uk - Bet365 review by ArtBetting.co.uk

Bookmaker artbetting.gr - Bet365 review by ArtBetting.gr

Germany bookmaker bet365 review by ArtBetting.de

Premium bigtheme.net by bigtheme.org

Gremlins : Quand Noël rencontre les monstres les plus drôles du monde

Mélanie décembre 22, 2011 4

Le sapin est fait, les cadeaux envoyés au Père-Noël (oui c’est comme ça qu’on fait chez moi) il ne reste plus qu’à se glisser sous un plaid, un chocolat chaud à la main pour regarder un film de Noël. Et qui dit film de noël chez moi, dit Gremlins. Car oui, le premier épisode de la saga Gremlins se passe pendant Noël.

Allez, mets ton bonnet et on y va!

L’histoire.

Le papa de Billy (qui est un jeune adulte, rappelons-le) est inventeur. Comme il n’invente que des trucs pourris, ils n’ont pas trop d’argent. Mais comme il est trop gentil, il veut faire un super cadeau à son fiston. C’est comme ça qu’au détour d’un passage à New York dans le quartier de Chinatown, il achète une bestiole trop choupi. Un Mogwai. Mais, le petit chinois, qui lui vend la bête en cachette de son grand-père, lui rappelle les trois règles qu’il faut absolument respecter. Trois règles qui ne vont absolument pas être respectées : Ne jamais mouiller un Mogwai, ne jamais l’exposer à la lumière et surtout, ne jamais, oh grand jamais, le nourrir après minuit.

Nan, mais en vrai, vous, vous n’auriez pas craqué? *Choupiiiiii*

Billy est évidemment trop content de son cadeau qui s’appelle Guizmo et qui est vraiment trop adorable, surtout quand il chantonne. Mais, le sale gosse de voisin renverse un verre d’eau sur Guizmo. Et c’est là que le drame commence. Des dizaines de petites boules de poils sortent du dos de Guizmo et se transforment… en Mogwai. Trop cool, tu te dis, ils vont pouvoir les commercialiser. Ben pas trop en fait, parce qu’ils ne sont pas si choupis, et changent volontairement l’heure pour que le pauvre Billy les nourrisse après minuit. Et là, un truc horrible se passe : ils se font des cocons tout douil… tout gluants, et se transforment en Gremlins pour semer la panique dans la ville.

Un film culte

Qu’est ce qui vaut à Gremlins son statut de film culte des années 1980 ? Déjà parce que comme une bonne partie des films de cette époque, il ne cherche pas à surprotéger les enfants, ni à les instruire. Le but : faire vivre un peu d’aventure et de frisson. On ne surinfantilise pas les enfants, on se permet de leur faire même un peu peur parce que surmonter sa peur, c’est aussi grandir.

Le personnage de Guizmo est on-ne-peut-plus attachant. Petite boule de poils, au regard malicieux et aux grandes oreilles, les enfants ne pouvaient qu’être happés par la bestiole.

Les Gremlins en eux-même sont horribles, mais également très drôles. Car c’est le propre de ces monstres d’être farceurs. La scène dans la salle de cinéma où ils regardent Blanche-Neige et les sept nains chantant à tue-tête « Hey-ho ! Hey-ho !» est totalement dingue.

Guizmo a même un ami punk, il n’est pas sectaire

Rajoutez à ça une musique entêtante et des effets spéciaux impressionnants, vous obtenez un super film.

Un peu d’histoire

Les Gremlins ne sont pas sortis de la petite tête de Joe Dante. Ils sont apparus durant la seconde guerre mondiale dans l’imaginaire des aviateurs de la Royal Air Force. Petits lutins facétieux, ils étaient accusés par les pilotes de saboter leurs avions. Si un moteur s’arrêtait, c’était la faute d’un Gremlins qui s’y cachait. Pas forcément méchants, ils s’arrangeaient généralement pour garantir la survie du pilote. Mais parfois certains, comme le Punk à crête blanche du film, s’amusaient de voir mourir un ou deux aviateurs.

C’est Roald Dahl, pilote de la Royal Air Force, qui rapporta au grand public la légende des Gremlins à travers un livre pour enfant. Disney avait acheté les droits pour en faire un film, mais le projet n’a jamais vu le jour. Les Gremlins ont ensuite envahi les courts-métrages Warner Bros et se sont amusés à embêter les avions des Looney Tunes, avant de connaitre le chemin du grand écran, laissant de coté leur amour des avions.

Fans de technologie, la rumeur veut que les vrais Gremlins se soient réfugiés dans nos ordinateurs. Si vous avez un écran bleu, ce n’est pas parce que Windows n’en fait qu’à sa tête mais qu’un Gremlins vous taquine. Alors surtout, attention aux miettes et verre d’eau que vous pourriez faire tomber sur votre clavier…

Toi aussi comme les Gremlins laisse l’esprit de Noël t’envahir et sonne chez tes voisins pour partager des chants avec eux!

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Comments »

  1. Didi décembre 26, 2011 at 12:41 - Reply

    Un classique … Juste pour info, le film est maintenant proposé dans réédition Bluray de bonne qualité, ce qui permet de vraiment redécouvrir le film :)

  2. Didi décembre 26, 2011 at 12:42 - Reply

    L’auteur à d’ailleurs fait un autre film très sympa et méconnu « Small Soldier »… A voir d’urgence si vous avez aimé Gremlins !

    • Stéphanie décembre 27, 2011 at 12:16 - Reply

      C’est vrai que c’est un film très sympa! On en parlera peut-être un jour, tiens… ;)

      • fanny juillet 1, 2012 at 1:26 - Reply

        D acccord avec toi

Leave A Response »