Bookmaker artbetting.co.uk - Bet365 review by ArtBetting.co.uk

Bookmaker artbetting.gr - Bet365 review by ArtBetting.gr

Germany bookmaker bet365 review by ArtBetting.de

Premium bigtheme.net by bigtheme.org

Cupcakes cannelle, Grand Marnier, confiture de lait : un délice de saveurs ambrées…

Roseline octobre 21, 2011 3

Deuxième recette sortie de nos fourneaux à l’occasion du Cupcake camp II ! Petit mix entre une recette de l’excellent Cupcakes d’Alisa Morov et mon imagination culinaire. Bon, là, il va falloir que je revois ma copie niveau texture. Mais nous y reviendrons le moment voulu.

Confiture de lait "maison" ^^

La confiture de lait, c’est pour moi tout ce que j’attendais du beurre de cacahuète quand je regardais « La fête à la maison » et que la petite Michelle Tanner déballait ses sandwichs. Déception à l’adolescence quand j’ai enfin goûté cette précieuse pâte à tartiner : écœurant, trop sucré et trop épais. Le mal est réparé, une dizaine d’années plus tard, frissons dans mon palais, suivis d’une ola de mes papilles avec une bûche à la confiture de lait (Stéphanie encore merci, j’en salive toujours ;) ). Et de découvrir qu’en prime on pouvait la faire très facilement soi-même, c’était la fraise sur mon cupcake (j’aime pas les cerises :p). Elle accompagne nombre de recettes et peut rendre un banal gâteau au yaourt plus que réjouissant. Alors attention, geste technique hautement qualifié en vue : remplir une marmite ou un fait-tout d’eau, plonger deux ou trois boîtes de lait concentré sucré non ouvertes. Vérifiez bien que tout au long de la cuisson, les conserves soient bien recouvertes par l’eau. Cuisson : 2 heures dans de l’eau frémissante. Et le tour est joué ! Laissez refroidir plus d’une heure à température ambiante et conservez au frigo jusqu’à 6 mois sans ouverture. La confiture de lait arbore une jolie couleur marron clair et une texture un peu épaisse à l’ouverture. A détendre facilement à la fourchette.

Allez, c’est parti pour une fournée de 24 gros cupcakes : préparation 30 minutes, cuisson 25 minutes.

Ingrédients :
190g de beurre demi-sel
435 g de farine type 65
1 c à s de levure
1 c à c de bicarbonate de soude
2 c à c de cannelle
½ c à c de sel
400 g de sucre
4 gros œufs
260 ml de lait ribot (lait entier fermenté qui se trouve dans les grandes surfaces)
1 c à c d’extrait de vanille
1 mignonette de Grand Marnier
160 g de crème fraîche épaisse
300 g de confiture de lait

Préchauffez le four à 170° C et garnir vos moules à muffins de caissettes.

Tamisez la farine, la levure, le bicarbonate de soude, la cannelle et le sel. De préférence, tamisez les ingrédients ensemble. Réservez.

Battez le beurre au batteur ou au robot jusqu’à ce qu’il soit mou. Ajoutez le sucre progressivement et mélangez pendant 3 minutes. Ajoutez les œufs un à un, en battant pendant 20 secondes entre chaque. Raclez bien les bords.

Mélangez la vanille et le lait ribot dans un petit bol. Incorporez délicatement les ingrédients secs à la pâte, en trois fois, en alternant avec le lait ribot. Commencez et terminez par les ingrédients secs. A la toute fin, ajoutez la mignonette de Grand Marnier. Et là, une explosion d’ambre et d’épices réveille votre nez : l’alcool révèle la cannelle de façon extraordinaire !

Garnissez les caissettes aux deux tiers et enfournez pour 25 minutes de cuisson. (A surveiller, d’un four à l’autre on peut avoir des surprises ;) ). A la sortie du four, étalez une noisette de crème fraîche sur chaque gâteau et laissez reposer pendant une heure.

Montage :
Alors c’est là que je me suis un peu (beaucoup) gamellée. Voulant à tout prix éviter la crème au beurre du bouquin car je ne l’apprécie que très moyennement, je me suis dit que la confiture de lait se suffisait à elle-même. Armée de ma poche à douille cannelée, je m’en vais ouvrir ma conserve, fière de la jolie couleur marron automnale de ma confiture « maison ». Détendue à la fourchette, je remplis la poche avec. Et là, c’est le drame ! La texture collante mais coulante de la confiture, décuplée par la chaleur incroyable de ce premier week-end d’octobre, foire toutes les jolies arabesques que je tente… Réflexion faîte et surtout cogitage avec Stephanie en live, on en arrive à la conclusion que de mélanger la confiture de lait à une texture plus ferme et neutre, tel du mascarpone aurait réglé le problème. Promis, je vous tiens au courant, dès que j’ai testé ;). Ajoutez selon votre inspiration du moment, billes ou décors en sucre, en pâte d’amande, en chocolat, paillettes alimentaires…

La conservation est de deux jours dans une boîte hermétique, ou une semaine au réfrigérateur. Quant à la congélation, aucun souci, de préférence sans le topping final ;).





Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Comments »

  1. Drey octobre 21, 2011 at 10:10 - Reply

    Je pense effectivement qu’avec du mascarpone le topping serait plus ferme ^^ en fait c’est tellement merveilleux le mascarpone qu’on devrait faire tous les gaçages avec ^^ en tout cas j’essayerais cette recette elle a l’air excellentissime! <3

  2. Doudoute octobre 22, 2011 at 8:41 - Reply

    ils sont superbes ces cupcakes miiiam

    ah bon, tu es dans l’enseignement ?
    merci d’avoir trouvé le lien pour moi

    • Roseline octobre 22, 2011 at 8:45 - Reply

      Merci ^^…Oui, je suis instit depuis quelques années déjà, banlieue chaude, pas de routine et des mômes très vivants et ayant besoin de découvrir plein de choses ;)

Leave A Response »